Kabukichaud : le guide !

Publié: 13 juin 2012 dans Guide
Tags:, , , , , , ,

Aujourd’hui je vais parler un peu de Kabukichō, connu pour être LE quartier chaud de Tokyo. Pour s’y rendre rien de plus simple il suffit de prendre la même sortie que celle du Studio Alta et de continuer tout droit, vous ne pourrez pas louper l’énorme lanterne lumineuse. On m’a demandé à la fois un guide pour gaijin et si Kabukicho était un endroit dangereux, je vais essayé d’y répondre. J’aborderais aussi les relations à plusieurs via les clubs échangistes puisqu’on m’a posé la question.

Tout d’abord il faut savoir que la notion de « dangereux » est très relative au Japon et à Tokyo, si vous avez l’habitude des grandes villes européenne, vous baladez à Kabukicho n’est pas plus dangereux que d’aller au centre commercial du coin.

Après tout est une question de « qu’est ce que je veux faire à Kabukicho » ? Si tu veux juste te balader et traverser le quartier parce que tu as bien aimé le jeu Yakuza sur playstation et que tu es curieux de voir si ça y ressemble, là pas de problèmes. Néanmoins il faut savoir une chose, un des rares avantages à être un gaijin quand on se balade à Shinjuku c’est éviter de se faire aborder tous les 3 mètres par des scouts qui essayent de t’emmener dans leur Isakaya. Ces mecs là sont très nombreux et particulièrement uzai mais souvent ils ne parlent pas anglais et ne sont pas intéresser par du gaijin potentiellement touriste. Une fois rentré dans Kabukicho c’est tout le contraire, tu es gaijin = touriste friqué. Tu va donc avoir les scouts + les Yakuza + les Africains baraqués qui vont te solliciter en permanence pour que tu ailles boire un verre ou baiser dans leurs clubs.

Les scouts et les Yakuza en général ne sont pas très insistants mais les Africains sont particulièrement pénible et te colleront aux pattes comme du chewing gum. Très souvent en plus la ruse classique du « je ne parle que le Français désolé », ne marche pas avec eux car la plupart venant de pays Africains francophones te répondront en Français et ça ne fera qu’aggraver la situation. Ils sont souvent Nigérien ou Sénégalais. Ils feront tout pour te faire rentrer dans leurs club de Hip Hop, jusqu’à  te dire que tu peux rentrer gratuitement, il t’offre la première bière et si ça te plait pas tu peux toujours t’en aller. Imagine toi, déjà sur internet ils te font chier avec leur spam de roi ou président décédé blablabla, là c’est les même mais en vrai !

Pour ce qui est des clubs de cul ou d’hôtesses, je recommande très clairement de ne pas y aller sans avoir checker un peu sur internet avant la réputation de l’endroit ou se l’être fait recommander par quelqu’un. Comme à Pigalle, à Kabukicho on trouve également de nombreux bars qui ne sont que des façades tenu par les Yakuza ayant pour but de vous dépouiller. En gros tu rentre tu bois qu’un verre, quand tu veux sortir on te demande de payer 18,000 yens ! Et si jamais tu demande comment ça se fait que c’est aussi cher, on va te dire que c’est parce que tu as payé une bouteille de champagne aux 2 filles qui étaient assises à côté de toi. Une autre raison de ne pas aller dans ce genre de club à l’aveugle est que tu ne veux certainement pas te retrouver dans un club gay à boire quelque chose de bizarre et te réveiller sur le trottoir le lendemain matin en boitant tellement tu as mal au cul.

Pour ce qui est des clubs à hôtesses c’est différents puisque là tu paye effectivement pour ce que boit la personne qui t’accompagne. Aller dans un bar à hôtesses ne sert strictement à rien. Déjà à l’instar des maids de nombreuses hôtesses sont Phillipines, Chinoises ou Coréennes car elles ont un physique assez proche des Japonaises et souvent elles parlent anglais. Du coup on les refilent au gaijin qui très souvent contrairement aux Japonais, ne font pas la différence et croit avoir à faire à une Japonaise. Les hôtesses ne couchent jamais avec leur clients et rencontrent toujours leur copains en dehors du travail. De plus de par leur train de vie élevé, elles travaillent souvent et il est très difficile de les voir en dehors de leur boulot.

Si jamais vous réussissez quand même à chopper une hôtesse, vous serez bon pour l’emmener dans des restaurants chics et bien sur payer l’intégralité du repas sans garantie d’obtenir quoi que ce soit en retour. Et si jamais vous lui faites la remarque discrètement qu’elle pourrait payer la moitié de la note, ne vous attendez pas à la revoir de si tôt.

En règle général si j’ai un conseil à vous donner c’est de ne JAMAIS gaspiller de l’argent pour une femme. Payer dans l’espoir de pouvoir la baiser ou sortir avec elle, c’est uniquement pour les loosers, les otaku et autres idiots du genre.  Il faut bien te mettre dans la tête que tu ne peux pas ACHETER l’amour, tu ne peux que te payer une pute. Si une femme t’aime vraiment, elle sortira et restera avec toi peut importe combien d’argent tu as dans ton porte feuille. Et au contraire si jamais un jour elle cherche à payer l’addition, insiste pour payer la moitié ou au moins pour ce que tu as mangé.

Si jamais vous êtes seulement de passage et vous voulez tester un club de cul, renseignez-vous avant un peu sur Internet, il y a des clubs qui sont gaijin friendly, mais à Tokyo contrairement à la Thailande ou au Phillipines, le marché du sexe est horriblement cher à l’image de la ville. Il faudra compter environs dans les 20,000¥ (un peu moins cher si c’est de la Chinoise) pour un massage d’une heure et demie avec happy ending qui n’inclut pas de fellation ou pénétration. Car oui au Japon, il est officiellement interdit de payer pour une pénétration vaginale, dans les Soapland ou les pink salon il est possible de baiser avec la fille moyennant 40,000¥, dans ce cas c’est possible si « la fille tombe amoureux de vous et est consentante ». Ah les lois Japonaises et leurs hypocrisies…

Bon bien sur je n’ai pas parler des bars gay ou des hosts club qui sont également nombreux dans Kabukicho mais dont je n’ai personnellement pas fait l’expérience, donc si jamais a déjà été dans ce genre d’endroits qu’il me contacte et je rajouterais son témoignage dans ce post.

Donc vous l’avez compris, Kabukicho pour un gaijin non averti c’est peu recommandable, néanmoins il reste les clubs échangistes. Il faut savoir que Tokyo a une scène échangiste très active et il est très souvent possible dans se taper 3 à 5 filles différentes dans la même soirée. Ces endroits ne sont pas si cher, ni si caché que ça, il suffit de savoir où chercher, une petite recherche sur google avec ハプニングバー ou カップル喫茶 et le tour est jouer.

Souvent le prix de l’entrée inclut le nomihodai (boissons à volonté) et est facturé moitié prix si vous amenez une amie avec vous. Du coup le prix est à peut près le même que celui qu’on paye dans un nightclub classique après avoir payé la carte de membre. Si jamais il te vient l’envie de tenter l’aventure en solo, je dirais qu’en tant que gaijin seul c’est du 50/50 en fonction de l’endroit. Certains clubs et bar échangistes peuvent s’avérer très sélectifs ou racistes si ils ne se trouvent pas dans des endroits connu pour être touristiques. Certains clubs vous laisseront entrer tout simplement, d’autres testeront si vous êtes capable de parler Japonais. Ce que je recommande c’est de ne pas y aller seul, c’est souvent mieux d’amener avec toi une amie Japonaise fun et ouverte d’esprit ou tout simplement quelqu’un qui connait l’endroit et qui peut te présenter. Il est également possible de rencontrer des échangistes dans certains happening bars ou couple kissa bars.

Il y a aussi les fameuse « party » échangistes, en général les fêtes échangistes ouverte au Japonais uniquement sont très cher ou préjudiciable pour un gaijin qui forcément aura un plus gros pénis que les Japonais et donc sera très mal vu. C’est une autre histoire pour les femmes gaijin qui elles peuvent s’en sortir pour pas trop cher et sans aucun problème vis à vis des Japonais. On peut trouver des annonces pour certaines « party » de ce genre sur internet mais il faudra au minimum pouvoir parler en Japonais au téléphone ou au trouver quelqu’un qui peut vous aider à vous introduire.

Les fêtes échangistes international ou multi raciales sont souvent beaucoup moins cher et beaucoup plus fun, on retrouve les mêmes genre de personnes qui vont dans les happening et couple kissa bar.

Reste que passer une bonne soirée entre potes à Kabukicho reste également tout à fait possible, outre les nombreux divertissement du genre bowling, cinéma et cie, il y a aussi le Golden Gai une sorte de quartier à l’intérieur de Kabukicho qui est composé de multiples petits bars vraiment très sympa. En général le quartier commence à s’animer seulement au alentour de 9:30 / 10:00 du soir. Par contre je vous déconseille d’emmener une de vos amies dans Kabukicho. D’une part la plupart sont très mal alaise ou ont une peur bleue du quartier et d’autre part une fois à l’intérieur, les regards jetés sur vous seront loin d’être bien viellant.

Voilà je crois avoir fait le tour de la question, n’hésitez surtout pas si vous avez d’autres questions, à me le faire savoir. Pour avoir appris de la manière la plus dure qui soit, si aujourd’hui mon expérience peut éviter à certains les pièges dans les lesquels le gaijin inexpérimenté tombera forcément, je suis là !

Mata ne !

GH

commentaires
  1. eriiiic dit :

    Merci pour ce resume toujours tres interessant. Ne manque plus qu’un quide des bonnes adresses par type/pratique car comme tu le soulignes, il est difficile pour un Gaijin de savoir ou aller.
    Je me souviens pour ma part d’un restaurant a Sushi ou les suhis etaient disposes sur une femme allongee, nue… ^-^

    Juste une question :
    Tu precises « au Japon, il est officiellement il est interdit de payer pour une pénétration »
    Je pensais qu’il etait interdit uniquement la penetration vaginale. Ce qui laisse libre tout autre type de penetration, et un contournement facile de la lois…. Qu’en est-il reellement ?

  2. yotsu dit :

    Bon ben franchement !! Enfin quelqu’un qui fait un blog pour montrer la face cachée du Japon. J’espère que tu vas tenir ce blog à jour, et que beaucoup de monde viendra dessus. Pour la culture générale c’est bien de connaître toutes ces choses obscures ^_^

  3. bibigameAbdel dit :

    J’adore ton blog!
    Alors je vais te donner mes expériences en matière de c.. à Tokyo.
    Donc je commence par Kabukicho ou j’ai trouver un bar hyper sympas, genre le bar a hôtesse mais au lieu de boire un verre avec elle elle te fait une petite félation. 3500yen/20min (moi qui pensai que c’était un bar a hôtesse pas chère j’ai eu un p**** de surprise)
    Sinon tu parle de prostitution c’est bien illégale mais il faut les trouver donc un soir je me baladai a Gotenda (javais rater le dernier métro il etai au alentour de 2h du mat) et j’ai eu le plaisir de me faire accoster par des femme dans des coin de rue (au moins 10-15fois) pour un « mista mista masagi » j’ai dis non et elles me proposai a chaque fois « sex ok » et le prix es au tour de 10.000yen pour de la japonaise. J’ai dis oui et elle a sorti un talki walki et a parler a quelqu’un pour qu’ils nous ouvre la porte. Une fois a l’intérieure plein de yakuza qui me dise ‘irashaimasse’ me demande de me poser et la on se tappe discute j’ai adoré XD
    bref on passe au business et il me montre 5 photos me dis la quelle prendre et en même temps me montre le menu 10.000yen pour 15min puis 15.000yen pour 20min etc…
    C’était très petit comme endroit le « chambre » étai séparé par des rideau et j’endentai tout se qui se passai a côté.
    Mais cela vaut le détour franchement je regrette pas l’expérience haha

    Je conseille de connaitre un minimum de japonais pour ces endroit car la prostitution sont geré par des Yakuza. Hyper sympas mais on sais jamais avec les autres gens lol

    Si vous voulez plus de détails GH tu peux toujours me contacter ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s