La règle des 3 rendez-vous

Publié: 22 juin 2012 dans Conseils
Tags:, , , , , , , , , , ,

Après être tombé sur cet article : http://www.asianoffbeat.com/?display=766 qui explique que 55% des Japonaises couchent le premier soir, je voulais vous exposer ma règle de 3. Tout d’abord concernant l’article, je note en lisant les histoires mentionnées que les personnes qui ont couché ensemble n’étaient pas de parfaits inconnus, mais faisaient parti de cercles d’amis, collègues… Les femmes intéressées par les gaijin sont probablement plus individualistes.

Voici donc la règle de 3 en ce qui concerne les rencontres avec les femmes Japonaises :

Pour un gaijin, si une j-bitch est intéressée pour avoir une relation sexuelle avec toi, ce sera très souvent lors de la 1ère ou seconde rencontre. Il faut bien vous mettre dans la tête qu’en tant que gaijin vous n’êtes pas dans la même situation et position que les hommes Japonais. Un Japonais peut rencontrer une femme lors de son cursus scolaire, au travail ou encore via son cercle d’amis. Le Japonais peut se permettre de prendre son temps car la fille qu’il chasse travaille peut être avec lui ou n’habite pas très loin.

En ce qui concerne le gaijin, sa situation n’est pas la même, ses rencontres sont beaucoup plus arbitraires et aléatoires comme croiser une fille dans la rue, dans le métro, dans un club… C’est assez difficile pour le gaijin car beaucoup de femmes Japonaises ignorent les gaijin ou en ont peur. Beaucoup de Japonais pensent qu’il suffit tout simplement que le gaijin aille à Roppongi pour se trouver tout un tas de petites amies. Ceci est un MYTHE totalement idiot. Roppongi est plein de J-bitches qui cherche à se taper du gaijin ou à se faire entretenir. Les femme Japonaises « normal », elles, sont souvent effrayées par les gaijin à cause des choses horribles qu’elles auront entendu de la part d’autres Japonais à leur sujet. Donc évitez de sortir accompagné d’autres gaijin et surtout si vous voulez quelque chose de plus que le coup d’un soir, n’allez pas trainer du côté de Roppongi. Pour rencontrer une Japonaise avec qui avoir une relation durable, Roppongi est le pire endroit possible mais beaucoup de Japonais (voir gaijin non avertis) ne réalisent pas ça. Tout le monde sait qu’un homme perverti en vaut deux.

C’est pour cela que si un gaijin rencontre une femme japonaise de manière aléatoire, ils ne peuvent pas et ne doivent pas compter sur une chance de se revoir à nouveau. Si tu vois une Japonaise qui te plait tu dois absolument prendre ta chance tout de suite si il y a un bon feeling entre vous. Rappelle toi que si une Japonaise t’aime bien, elle voudra elle aussi baiser autant que toi. Le Japon n’est pas un pays dans lequel le sexe est inhibé ou réprimé, à ce niveau c’est un pays très libertaire.

Voilà pourquoi si au bout de votre 3e rencontre vous n’avez toujours pas consommé, c’est que ta partenaire n’est pas aussi passionnée que tu peux l’être. Parfois il peut arriver que ça se passe plus tard mais c’est souvent dût à une raison majeure qui l’en empêchait auparavant comme une relation avec plusieurs petits amis…

Selon mon expérience et mes discutions avec mes collègues « Hunter », à 90% si une Japonaise doit avoir une relation sexuelle avec toi, ce sera au cours des 3 premiers rendez-vous. Après ça, elle te classera dans une catégorie bizarre comme celle de simple « ami », catégorie de laquelle il est très difficile de s’extraire pour passer à celle de sex friend ou boyfriend. Une autre manière de voir la chose est : si elle peut coucher avec toi mais qu’elle ne le fait pas, alors quelle est la raison derrière tout ça ? Très souvent c’est tout simplement parce qu’elle couche avec quelqu’un d’autre.

Pour résumer ma règle des 3 rendez-vous :

– Si après le premier rencard, elle ne couche pas avec toi ou pour une raison quelconque ne peut pas coucher avec toi, il te reste 50% de chance à partir de ce moment là.

– Si après le second rendez-vous, toujours pas de sexe à l’horizon, c’est qu’il te reste 20% de chance à partir de ce moment là.

– Si après votre 3e rencontre, tu ne vois toujours rien venir, c’est qu’il ne te reste quasiment plus aucune chance.

Après votre 3e rencontre, tu peux toujours de temps en temps lui envoyer un SMS ou un mail une fois par semaine, ou une fois par mois pour checker la température.

Beaucoup de Japonaises adorent prétendre qu’elles sont très courtisées. Du coup elles se prennent au jeu du « casual date », en faisant croire derrière à ses amies ou même parfois à elle même dans sa tête que beaucoup d’hommes lui courent après. Parfois ça l’excite ou c’est tout simplement pour flatter son égo. C’est particulièrement vrai concernant les gaijin, les Japonaises adorent entendre des histoires effrayantes concernant les gaijin. Même si un gaijin n’a juste fait que l’inviter à prendre un verre, certaines Japonaises vont raconter à leur amis qu’elle était morte de peur ou qu’elle s’est fait stalker par un gaijin pour essayer de les impressionner.

Je voudrais juste rajouter que cette règle de 3 ne s’appliquent pas aux rencontres effectuées grâce au subterfuge de la leçon d’Anglais / Français gratuite ou autre « language exchange ». Je reviendrais plus tard sur ces rencontres qui ne mènent la plupart du temps à rien du tout.

Voilà c’est tout pour aujourd’hui, pour le prochain billet j’essaierais de répondre aux questions qui m’ont été posées par Raton-laveur.

A PLUS TARD SOUS LE CAR !

GH

commentaires
  1. Tu peux y aller à un article par question, c’était surtout pour te lancer des pistes sur des trucs que j’entends souvent 🙂 . Merci Hunter !

  2.  » Les femme Japonaises “normal”, elles, sont souvent effrayées par les gaijin à cause des choses horribles qu’elles auront entendu de la part d’autres Japonais à leur sujet. »
    Elle m’a fait plaisir cette phrase, c’est bien vrai, surtout celles qui n’ont jamais voyagé hors de leur archipel.

    « Après ça, elle te classera dans une catégorie bizarre comme celle de simple “ami”, catégorie de laquelle il est très difficile de s’extraire pour passer à celle de sex friend ou boyfriend. » Ca c’est la friend-zone, mondialement redoutée par les mecs !

    C’était un billet de lover ca, pas de hunter :p

  3. Moi je dis : 1 article par semaine, c’est pas assez !

  4. nounours dit :

    Aussi car il y a des gaijin qui font les gros boulet normal que les japonaises on peurs !

  5. waldganger dit :

    Je viens compléter ton article.

    La règle des 3 RDV est véridique !

    Règle 1 : oublions directe la drague de rue, façon Nanpa, à moins de tomber sur une putain de vraie Jbitch, ça aboutira jamais. Les japonaises veulent avoir une raison valable pour te fréquenter. En général, elles ont notée 3 semaines à l\’avance dans leur agenda la date de votre RDV ! Les japonais(es) ne sont pas du tout spontanées ! Evitez l\’effet de surprise !
    Je me suis cassé les dents en m\’adonnant au nanpa. Au début, j\’ai cru que c\’était un problème physique, mais quand j\’ai vu mes amis les suédois (fashionisé, grand et svelte, avec des chaussettes violettes, et des lunettes rondes) se prendre des vents, j\’ai vite compris que c\’était pas moi le problème.

    Règle 2: INTERNET : Grâce à ce merveilleux outil, j\’ai pu rencontrer presque tous les soirs des filles différentes (je les ai pas toutes niquées, bien loin de là) sur une période de deux mois. Et c\’est là, à force des les pratiquer que tu vois les différentes catégories de filles et comment elles pensent.

    Pour un Gaijin qui vient de débarquer au Japon, toutes les japonaises lui semblent pareil. Si je lève pas celle ci aujourd\’hui, je lèverai celle là demain, c\’est la même. Que neni ! Déjà que les japonaises se ressemblent beaucoup, le TATEMAE finit de les achever en leur enlevant (par apparence) toute personnalité.

    Règle 3 : ne pas lui payer le restaurant et le Karaoke. Bref, évite le truc du gentleman. Si elle veut niquer avec toi, t\’as pas besoin de lui payer quoi que ce soit ! En plus, si tu paies une fois, t\’es bon pour continuer au cas où tu resterais avec après.

    Bref, pour la drague, d\’après mon expérience, internet facilite et même crée très facilement la rencontre. Privilégiez les profils avec photos pour éviter les mauvaises surprises et les soirées interminables….

  6. Celssius dit :

    Hello guys,
    Je viens de découvrir ton blog Gaijin hunter, intéressant. Je m’y retrouve sur certains points.
    Waldganger, quels sont les sites que tu privilégies ? Je suis basé à Nagoya, mais en ce moment je suis à Tokyo pour une durée de 2sms.
    J évite la drague de rue, trop paniqué par la Crampe que je pourrais me prendre. Il faut reconnaitre que les japonaises sont très fortes pour savoir rendre invincible un homme spécialement quand celui est un étrangers. Il m arrive de temps en temps d avoir des « eyes contacts » suivi d un échange de sourire mais malheureusement je suis toujours en compagnie d une personne à ce moment donc je ne suis pas libre de mes gestes.
    Je reste en attente de ta réponse. Merci d’avance Waldganger. Si d’autres personnes ont des suggestions je reste preneur.(lieux, site, etc…..)
    Par hasard quelqu’un connaitrait des bars à ほっぱい?

    Celssius

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s